Conte de Cocagne

Un matin, l'Enfant dit : "Pourquoi suis-je né, Monde ?"

L'Arbre fut le premier à répondre : "Pour que tu puisses grimper dans mes branches."

L'Oiseau prit sa suite : "Pour que tu puisses apprendre à chanter."

Le Vent renchérit : "Pour que tu puisses avoir envie de partir avec moi."

La Pluie ajouta : "Pour que tu puisses sauter dans les flaques."

Le Soleil, lui, dit : "Pour que tu puisses regarder au loin."

La Lune précisa : "Pour que tu puisses compter les étoiles."

Le Ciel sourit : "Pour que tu puisses aimer le jour et rêver la nuit."

Et il en fut ainsi pour bien d'autres choses. L'Homme, lui, ne répondit rien.

"Pourquoi l'Homme ne dit-il rien, Monde ?" demanda l'enfant, curieux.

Alors le Monde parla, de sa voix grave et profonde :

"L'Homme ne dit rien car il a trop peur de te mentir. Et qu'il sait trop bien qu'il est capable d'effacer une à une toutes les merveilles de ton innocence."

"Mais alors, Monde, l'Homme doit être triste ?!"

"Oui, Enfant, tu as raison. L'Homme est triste."

Écrire commentaire

Commentaires : 0