Jouons, amis, jouons

 

"Jouons à chat, au loup, à viser le ciel sur un pied.

 

Jouons à vivre sur la lune, la tête dans les nuages, les pieds dans le sable.

 

Jouons aux dames, aux échecs, à être des pions sur un carrelage noir et blanc.

 

Jouons à être un autre, une autre, dans les bras d'inconnus.

 

Jouons à être soi, dans les yeux de nos amis.

 

Jouons aux grimaces, aux limaces, aux bêtes de foire et à manger du foin.

 

Jouons sans les mains, avec les doigts, dans le nez, poils aux pieds.

 

Jouons à rire et à pleurer, comme bon nous semble.

 

Jouons sans règles, sans but, sans vainqueur, sans perdant.

 

Jouons aux Je.

 

Jouons à aimer, à détester, à haïr, à adorer.

 

Jouons à devenir fous.

 

Jouons à rester froids.

 

Jouons avec le feu.

 

Jouons aussi avec l'eau, la terre, et l'air, mais seulement pour les rendre plus beaux, et nous meilleurs.

 

Jouons cachés, jouons nus.

 

Jouons sans masques.

 

Jouons à mentir, et à être vrais en même temps.

 

 

 

Jouons à être soi avec l'être aimé.

 

Jouons à aimer, pour de vrai.

 

Jouons à comprendre, même si ça n'est pas possible.

 

Jouons à oublier, même ce qui ne peut pas l'être.

 

 

 

Jouons à boire, et à nous enivrer.

 

Jouons à tituber, à ne plus savoir sur quel pied danser.

 

Jouons à nous tromper de route.

 

Jouons à faire semblant. D'aller bien, de savoir, de ne pas souffrir.

 

Jouons à contrôler.

 

 

 

Jouons à danser.

 

Jouons avec nos corps sur la musique de l'être.

 

Jouons à jouer.

 

 

 

Jouons, à en perdre la raison.

 

Jouons.

 

Ensemble.

 

A deux.

 

Seuls.

 

 

 

 

La vie n'est pas un jeu. Mais un peu quand même. Alors,

 

Jouons, amis, jouons."

Août 2013

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0