Reste !

 

"J'égrène sur ma guitare mes souvenirs de toi.

 

Mes doigts sur les 6 cordes tentent vainement de retrouver la douceur de ta peau.

 

Hier tes yeux si bleus m'emmenaient en voyage. Aujourd'hui je cherche leur lumière dans mon cœur assombri.

 

Le ciel est radieux et pourtant, quelle journée bien triste...

 

Mon corps frémit encore de tes baisers délices mais il crie déjà, sans voix, sous les coups portés par ton absence.

 

Le temps est mon ennemi, car chaque jour un peu plus il te rapproche de cet odieux départ que je ne peux que regarder venir.

 

 

 

Carpe diem, dit-on...

 

Soit.

 

 

 

Mais reste quand même..."

Octobre 2013

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0